Accouchement;, Etre maman, Grossesse, Naissance

Née sous y, comment lui en parler?

née sous y grossesse accouchement

Un amour de jeunesse, le premier Amour même.

Mais pas celui de quelques heures mais plutôt de quelques années. Celui dont on connaît le début, mais dont on ne voit pas la fin.

Je suis tombée enceinte, sans pouvoir l’anticiper, ni le vouloir. Ce n’était pas désiré mais je l’ai vécu.

Il y a sept années, j’ai été pour la première fois enceinte. Et sans vous parler de mes péripéties «grossesques», je vous dirais que c’est un gros et grand passage difficile de ma vie mais aussi le début d’une belle histoire, même très belle. J’ai débuté ma vie de femme en tant que maman solo.

Une grossesse puis un accouchement.

Elle est née sous Y

Six années plus tard j’en parles en toute simplicité ou presque. Sans tabous.

J’ai été confronté à la question de l’IVG. J’ai choisi d’assumer seule, sans trop savoir ce qui m’attendais vraiment.

Et je ne regrette pas.

J’ai refais ma vie, lui aussi. Nous n’avons jamais caché cette belle «parenthèse» à ma fille. Alors peut être que certains diront que nous sommes fous de lui en avoir parlé si jeune, mais sachez que du haut de ses petites années, sans que nous ne lancions le sujet sur le table, elle savait déjà.

Nous avons décidé d’être franc et surtout honnête avec elle et nous même.

Et puis voilà, l’arrivé du petit frère a tout changé. Ils n’ont pas le même nom et ça ne lui a pas échappé.

Je porte forcément autant d’Amour à l’un qu’à l’autre.

Ma fille je l’ai élevé en solo durant deux années, il y a forcément quelque chose de très fort, de fusionnel, on a grandit ensemble. Car oui, moi aussi j’ai grandi, je suis passé de fille à femme et même maman. Je sortais de mes études et ne connaissais encore rien de la vie. J’ai commencé à bosser (pour de vrai, pas juste l’été) en devant jongler mes horaires avec celles de la nounou.

Mon fils je l’ai désiré, je l’ai découvert avec quelqu’un à mes côtés, j’ai partagé mes achats avec quelqu’un d’intéressé, j’ai parlé de mes doutes, j’ai même fait deux ou trois séances de préparation à l’accouchement en couple, j’ai préparé un projet de naissance en disant «NOUS». Et j’ai même eu du mal à vivre une grossesse aussi «entourée» (d’un papa, de ma fille, de mes parents, des siens …).

Alors forcément, j’ai eu l’impression de vivre deux grossesses totalement opposées mais à la naissance, il y avait tout autant d’Amour.

Et puis dernièrement j’ai du m’absenter du blog, pas parce que j’en avais marre de vous hein ! Ni parce qu’on avait un soucis de réseaux ! Mais parce que je me suis prit en pleine figure le truc auquel je ne m attendais pas. Enfin pas tout de suite plutôt


«Je veux voir mon papa»

Mon homme m a dit «t’as entendu ?»

Non parce qu’à ces paroles, j’ai eu l’impression de passer sous un Tgv.

J’ai même fais répéter, histoire d’être sûre de bien avoir compris et par la même occasion de m’en remettre une couche (sadique !!!).

Bon depuis quelques temps on voyait bien que quelque chose clochait car elle avait de l’eczéma sur les bras. Et l’an dernier pendant la grossesse pareil. Parce qu’elle n’ose pas parler et qu’il faut bien que ça sort d’une façon ou d’une autre.

Alors bien-sûr je ne vous étonnerais pas si je vous dis, que je ne sais pas ce qu’il est vraiment devenu.

On a coupé contact depuis un certain temps désormais (et ça ne se compte ni en minutes, ni en semaines, ni en mois, mais en années !) ce qui implique donc un certain travail de recherche, de questions, une préparation. Enfin bon ça prend du temps.

Alors comment en parler ? Comment lui expliquer ? 

Comment répondre à ses questions ?

Là tout de suite, maintenant, je dois vous dire que ça ne coule pas de source.

Je n’ai pas très envie de retourner le passé, ni savoir ce que sa vie est devenue, ni de lui parler de la notre.

Sept ans c’est peu dans une vie et pourtant trop tôt. Je m’attendais à avoir jusqu’à sa crise d’ado pour me préparer au choc.

On a parlé un peu, on a commencé les démarches pour trouver un pédo-psychatre. 

Et en plus, ça ne court pas les rues, je te parles même pas du délai d’attente, de la pré-inscription, de la première prise de contact, de l’attente pour passer en commission, de l’attribution du dit psy et du fait que moi aussi je dois passer sur le divan pour extérioriser cette appréhension …

Je lui ai proposé des photos «en attendant», d’en parler si besoin «en attendant», je lui ai demandé si elle était sûre et je lui ai aussi dit que j allais faire des recherches, que ça prendrait du temps et qu’il était possible que lui ne veuille pas nous voir. Et je ne sais pas si je dois m’en réjouir ou pas.

J’ai quelques pistes, mais c’est un travail qui doit être encadré par un professionnel pour préparer toutes les éventualités.

Je te dirais que parfois je me sens égoïste, car j’ai décidé de lui imposer ce petit Y sur son livret de famille.

Si vous êtes maman, vous comprendrez ce que l’on ressent après une première échographie, lorsque l’on découvre un petit coeur. Car cette grossesse je l’ai découverte à presque deux mois de grossesse.

Vous comprendrez que le choix est terrible à faire et les raisons qui m’ont fait m’éloigner de l’IVG.

Vous pourrez aussi me traiter d’égoïste, de stupide, d’irresponsable ou encore je ne sais quoi.

Mais souvenez vous bien, que quelqu’un un jour a cité:

«il vaut mieux être seul que mal accompagné»

Et ça marche même au féminin !

Publicités

6 thoughts on “Née sous y, comment lui en parler?”

  1. Il est super ton article. Par contre, je sais pas trop si il y a une bonne manière de faire.
    Je pense qu’il faut faire ce qui guide ton coeur mais tu as bien raison de ne pas té précipiter.
    C’est sûr que la question des origines se pose toujours un jour ou l’autre. Et je trouve très sain de lui en avoir parlé dès le début. En tout cas, je te souhaite bon courage pour toutes les démarches. 🙂

    J'aime

    1. Merci car du courage il va en falloir. J’ai aucune envie de m y replonger mais surtout pas le choix. J’ai une piste et pas la meilleure. La seule façon de le contacter c’est via sa conjointe, actuellement enceinte (ça me donne vachement pas envie de la contacter du coup. Imagine la situation dans laquelle je suis et le choc quand j ai appris ça)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s