La vie des enfants

Et la sieste alors?…

Il y a 2 jours nous étions mercredi, le « jour des enfants » qui n’en est plus vraiment un depuis 2 ans, en gros depuis la mise en place des TAP (Temps d’Activités Péri scolaire). Enfin chez nous ce sont les Tap, après chacun son appellation.
Donc notre miniPuce est dans sa troisième année de maternelle (et paf, ça t’en fiche un coup!).

La première année j’ai couru chaque midi, enfin juste 2 semaines et demi (le temps de me retrouver au chômage entre deux contrats). Et c’était déjà suffisant!
Donc j’ai couru pour aller chercher ma fille à l’école, la faire manger tant bien que mal et la ramener dès la dernière bouchée avalée, pour qu’elle aille faire sa sieste à l’école.
La deuxième année, on a découvert les TAP et l’école le mercredi matin.
Au bout de 2 semaines d’école, on m’a gentillement redonné les affaires de miniPuce sans trop me prévenir.
« Bah oui, finalement, y avait plus assez de place à la sieste, alors votre enfant, bah écoutez Madame, on l’occupera comme on pourra« .
Bon c’était pas dit comme ça, mais c’était tout pareil. J’étais sidéré, parce que ma fille était l’une des premières à s’endormir et bien souvent la dernière a être levée, alors que d’autres ne profitaient de ce temps que pour faire les imbéciles. Et puis, on nous parlait des rythmes de l’enfant avec ces TAP, alors que ça leur ajoutait juste une demi matinée d’école.
J’avais une grosse dormeuse qui pour finir devait faire l’école buissonnière de temps en temps car elle s’endormait carrément sur son assiette du midi.
Et nous voilà rendu à la troisième année. La sieste est un rituel du mercredi, du samedi et du dimanche à 5 ans.
Et chaque fois c’est la même chose:
« Non je veux pas »
– « Alors une micro sieste et après on fait ça … »
– « Une petite alors?! »
– « Oui, une petite ».
Une petite, qui finalement dure 2h et même plus si je ne la réveille pas.
Mais ce mercredi, je me suis demandé si c’était « normal ».
Normal, qu’elle dorme toujours autant. Normal, qu’elle ai besoin de cette sieste à son âge. Normal de ma part, de lui imposer ce temps de sieste.
Et parce que je me pose parfois (bien trop souvent d’ailleurs) ces questions bêtes, parce que des fois j’ai peur de faire mal, j’ai appelé mon ami Google à la rescousse et Facebook, enfin bref, tout ce qui pouvait répondre à mes interrogations.
La sieste, jusqu’à quand?
Déjà est ce qu’il y a vraiment un âge? En interrogeant des mamans, j’ai eu des réponses « surprenantes » mais finalement pas tant que ça.
« Tu sais j’ai 31 balais et je fais encore la sieste quand j’en ai besoin« .
Et finalement si ce n’était pas une question d’âge mais de besoin physiologique?!
Chéri et moi, on profites aussi du temps de sieste de miniPuce le dimanche pour rester au calme devant la télé ou dormir, avant de repartir faire nos activités.
Ma question: Normal, qu’elle ai besoin de cette sieste à son âge.  Était réglée
La sieste combien de temps?
Déjà la sieste doit faire suite au déjeuner, sinon vous risquez d’avoir une pile électrique à 20h et là, bonne chance pour aller le coucher! 
J’ai vu de tout, 1 heure, 1 heure 30, 2 heures … Mais finalement là aussi tout est une question de besoin.
L’enfant se lève lorsqu’il a fini sa sieste. Je préfère cette idée que de devoir aller réveiller ma fille avec l’impression de devoir l’arracher à son rêve.
 
Ma question: Normal, qu’elle dorme toujours autant. Et finalement si ce n’était pas une question de temps, ni de durée, mais de nécessité?!
La sieste comment?
J’ai expliqué si dessus, mes paroles et ça marche.
Parfois rien à faire, pas envie donc pas envie (mais c’est rare), alors je lui propose de s’allonger sur le canapé au calme, pendant que je lis ou tricote. Bon des fois je vois des pieds se balancer de gauche à droite ou des mains, mais au moins son cerveau est au calme sans sollicitations.
Pendant un moment, j’ai bataillé, j’ai tenté de négocier, parce qu’elle refusait la sieste tout en sachant qu’elle en avait besoin puisqu’au final, soit elle m’en faisait baver le soir ou alors je la voyais claqué avant le vendredi soir.
Et puis, un jour, j’ai compris qu’imposer la sieste ne servait à rien. Mais qu’il fallait PROPOSER (l’importance des mots!) un moment de repos. Pas de sieste? ok, mais par contre pas de télé, pas de jeux, pas de crayons, canapé au calme.
Ma question: Normal de ma part, de lui imposer ce temps de sieste. Et finalement, je me rend compte que je n’impose pas, je propose!
Et chez vous?
Publicités

2 thoughts on “Et la sieste alors?…”

  1. Mon Petit Cœur va avoir 18 mois dans quelques jours et fait toujours 3h de sieste l'après-midi. C'est important pour lui, d'ailleurs il est toujours heureux lorsque je lui dis « Tu vas à la sieste ? » Il en lâche même ses jouets et cours dans sa chambre 😉 Je ne sais pas combien de temps ça durera ainsi, mais pour l'instant il est content d'y aller et moi ça me permet d'avoir un peu de temps au calme ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s